Tintin, reporter

Haddock: TERRE !... TERRE !... Eh bien tonnerre de Brest ! Il était temps que nous arrivions !
Tintin: Pourquoi ? Plus de mazout ?
Haddock: Pis que ça !... Plus de whisky !!!

Dupont: … Et nous pompons toujours…
Dupond: Toujours…

Tintin: Bonjour, Nestor. Le capitaine est-il là ?
Nestor: Non, monsieur Tintin, monsieur est sorti: il est allé faire une promenade à cheval… Mais il ne tardera pas à rentrer. Voyez… voilà déjà son cheval…

Haddock (parlant de la Castafiore): Je ne sais pas pourquoi, mais chaque fois que je l'entends, je pense à ce cyclone qui s'est un jour abattu sur mon bateau, alors que je naviguais dans la mer des Antilles…

Quand lama fâché, señor, lui toujours faire ainsi…

Tintin: Mais j'y songe, capitaine, vous ne m'avez toujours pas raconté comment vous êtes intervenu dans cette affaire…
Haddock: Ah ! Oui, en effet… Je crois d'ailleurs vous l'avoir déjà dit… c'est à la fois très simple… et très compliqué…

Wolff: Un atome d'U.235 va, en se désintégrant, projeter deux ou trois neutrons. L'un ou l'autre de ceux-ci sera absorbé par un atome d'U.238 qui se trouvera ainsi transformé en plutonium… Mais les autres neutrons ?... Que vont-ils devenir ?...
Haddock: Oui… je suis inquiet à leur sujet…

Tournesol: ZOUAVE ?... MOI ?!... Zouave !... Zouave !... Oser me traiter de zouave !... C'est trop fort !... Ah ! Mais ça ne se passera pas comme ça !... Des excuses !... J'exige des excuses immédiates !...
Haddock: Au secours ! Au secours ! Il est guéri !

Haddock: Monsieur Lampion, j'ai toutes les assurances possibles et imaginables… Oui, toutes !... Je suis assuré sur la vie, contre les accidents, contre la grèle, la pluie, les inondations, les raz-de-marée, les tornades; contre le choléra, la grippe et le coryza; contre les mites, les termites et les sauterelles… Toutes, je vous dis !... La seule assurance qui me manque, c'est une assurance contre les casse-pieds !

Tintin: Des types qui essayent de délivrer Tournesol !... Vite, capitaine, allons leur donner un coup de main !
Haddock: D'accord ! On y va !... Seulement, comment distinguer les bons des mauvais ?
Tintin: Tapez sur ceux qui ont une sale tête… On verra bien !

Arturo Cartoffoli: Ma qué ?... Ma qué sé passe-t-il maintenant ?... Cette brouit bizarre !... Diavolo !... Jé mé démande… Ouné pistoné ?... Ouné soupapé ?...
Haddock: Ce… ce… ce n'est rien… Ce… ce… ce… sont mes d… d… dents… q… qui clac… clac… claquent…
Arturo Cartoffoli: Ah, ah ! Qué vous trouvez qué jé roule trop vite ?...
Tintin: Euh… Je crois que le capitaine autait plutôt tendance à estimer que vous volez trop bas…

Haddock: Allo ?... Allo ?... Monsieur Boullu ?... Comment, ce n'est pas monsieur Boullu ?
-Non, monsieur, c'est la Boucherie Sanzot ici… Oui, monsieur. Non, monsieur… Pas de quoi, monsieur.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×